AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 « juste un peu de plaisir » SIENNA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
avatar


▌Né(e) à : Naples.
▌Emploi : Serveur à mi-temps&étudiant.
▌Love story : Coeur à prendre.


MessageSujet: « juste un peu de plaisir » SIENNA   Mer 28 Oct - 0:02


« On n'apprend pas l'amour. Il existe.
On n'apprend pas davantage l'amitié. »


    La montre de Silvio affichait 15h30. Aujourd'hui, c'était une journée éprouvante mais parfois, il faut bien accepter de suer. Silvio venait juste de débaucher, de sortir du restaurant dans lequel il travaillait en tant que serveur; et pour la première fois depuis son embauche : il n'avait pas encore vu autant de monde; il fallait être partout à la fois : à la table 14 puis 16 qui manque de pain et table 23 qui doit donner sa commande puis la table 1 qui réclame de l'eau et le cuisinier qui gueule dans la cuisine que les plats sont prêts. Pourquoi Paolo n'était pas là aujourd'hui, quelle idée de prendre un jour de congé lorsque le restaurant est plein à craquer. En même temps, on ne peut pas prévoir et pour le même jour la semaine d'avant, il n'y avait presque personne.
    Mais il était l'heure pour Silvio de respirer un peu. Il était là dans la rue, humant l'air comme si c'était un bien précieux - et d'un coté ça l'est. Malgré cette journée, intérieurement il était content de voir que ses efforts payaient : il venait d'avoir sa première paye. Certes, ce n'est pas une somme énorme qu'il gagnait à la fin de chaque mois, mais assez pour se faire plaisir - au moins - une fois tous les trois mois.

    Il se dirigea alors vers la Place d'Espagne - endroit où règne une odeur d'argent et de cuir : le quartier des boutiques de luxe. Sur sa route, il croisa un bon nombre de personnes - et sans préjugés : un bon nombre de filles - les mains remplis de poche qui elle-même étaient remplis de vêtements. Tant mieux, ça fait marcher le commerce et si ça peut les embellir pourquoi pas. Il sourit alors, cette scène lui faisait presque rire; ce n'est pas lui que l'on verra un jour dans cette situation!
    Il arriva devant une boutiques de fringues qui lui inspirait confiance. Tout en poussant la porte pour y entrer et pour apercevoir des vendeurs en costume cravate, il réfléchit sur ce dont il avait besoin. Rien. Mais au moins, cela l'occupait et l'on était pas à l'abri d'un coup de cœur. « Bonjour monsieur, je peut vous aider? » lui dit alors un vendeur androgyne. Il lui fit signe de la tête que non; il n'avait pas besoin d'aide.
    Il alla en direction du porte-vêtements où se trouvait des jeans - qui se doivent d'être solide vu le prix que l'on paye. Il fit grincer les cintres contre la barre métallique, chercha sa taille, enleva un jean du cintre pour l'examiner, pour le re-ranger, chercher un autre modèle... Et le cercle se reproduit. Faire les boutiques, ce n'était décidément pas pour lui. Il rebroussa chemin et repartit dans la rue, ayant pour une idée d'acheter sur internet - plus simple.

    Sur le chemin du retour, il continua de regarder le paysage et de lire les enseignes de toutes ses boutiques de luxe qui essayent de se démarquer - tant bien que mal - les unes des autres. Puis, il leva les yeux sur sa droite pour lire le nom d'une boutique de maroquinerie qu'il connaissait très bien pour y avoir fourrer ses pieds plus d'une fois, et pas forcement pour acheter. Comment avait-il pu oublier que cette boutique se trouvait ici? Il aimait tellement la vendeuse.
    Il baissa alors les yeux pour regarder droit devant lui : s'il continuait à regarder en l'air, il foncerait surement dans une vieille dame qui lui balancerait au visage ses quatre vérités - très peu pour lui. Il reconnu alors une silhouette sortir du magasin. C'était elle : Sienna. Elle ne l'avait pas vu, mais étant derrière elle, il allait lui faire une petite surprise. En s'approchant de son épaule afin d'y déposer sa main, il dit doucement :

      « On se connait, non? », un sourire aux lèvres. Elle se retourna, surprise; le dévisagea un instant pour enfin le reconnaitre. Il enchaina alors. « Tu vas bien? Tu viens de finir le boulot je suppose..? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▌Né(e) à : Rome.
▌Emploi : Vendeuse dans une boutique de maroquinerie de luxe
▌Love story : Compliquée.


MessageSujet: Re: « juste un peu de plaisir » SIENNA   Mer 28 Oct - 8:44



      ▬ Silvio & Sienna


    « Dès qu'on sent qu'on se fait de l'effet, On se cache des choses. »


      Finir le boulot ? Une phrase qui en ravit plus d'un,Sienna avait en effet enfin terminé cette dure et longue journée de boulot ; même si travailler dans une boutique de luxe impliquait une certaine clientèle. Cette même clientèle qui semblait se précipiter dans la boutique où elle travaillait au même moment,ils voulaient tous le même truc à croire que l'information circulait dans tout le quartier d'affaires ou chez les riches bourgeoises où elle avait pourtant ses aises. La longue file d'attente,le manque cruel d'amabilité chez certains,et les quelques blagues salaces synonyme de propositions peu honnêtes tout cet ensemble qui rendait sa journée épuisante était dernière elle. Une impression de tout quitter,chose qui satisfaisait la jeune femme ; on a le sentiment de tout balancer,et d'oublier pour enfin décompresser en fumant une clope, ou en lisant le dernier Glamour ou un truc dans le même genre. Pour le moment,Sienna ne voulait pas sortir ce soir encore car depuis quelques jours ses sorties nocturnes piétinaient sa vie diurne ce qui été assez gênant dés le jour levé.
      En quittant le local réservé au personnel,elle laissa quelques instructions à la vendeuse chargée de fermer la boutique ce soir et soupira se sentant beaucoup plus libre ; plus de contraintes ou de caprices jusqu'à demain. Demain paraissait si loin que pour la brunette elle aurait largement le temps de planifier son week-end prochain,s'offrir un bon dvd en solitaire ou ignorer sa conscience et aller quand même en soirée. Sauf que toute sa planification s'évapora dés lors qu'une voix masculine mais néanmoins suave se fit remarquer,cette même voix qui lui parlait et de manière intimé accompagnée d'un geste,de nature méfiante Sienna aurait été capable de se mettre à crier ou de se retourner brusquement et donner un coup,non elle n'était pas sauvage juste asociale.

      Pourtant cette voix lui était apaisante et à force de l'avoir entendu et de s'être confiée à elle toute crainte s'était dissipée. Une seule personne capable de faire un tel exploit ; Silvio. Déjà rien qu'en prononçant son prénom le son qui s'y dégageait lui était agréable,et même en restant silencieux sa présence déjà lui était bénéfique. Lui esquissant un sourire qui tentait d'effacer et gommer un quelconque signe de fatigue la brunette répondit aussi joyeusement possible : « Je vais mieux maintenant... » Lui offrant un joli clin d'œil elle enchaîna ; « Oui j'viens de terminer ma journée et honnêtement je suis épuisée... Bon okay j'arrête de me plaindre, et toi alors ? Les gens continuent à manger à cette heure-ci non ? T'as terminé ta journée alors que le restau' a besoin de toi ! » Sienna a toujours et s'est toujours faite remarqué par son goût pour la taquinerie ou la moquerie ou encore l'ironie,ce n'était pas méchant du moins pas avec le jeune homme bien au contraire. Comment oser être méchante avec un garçon comme Silvio ? Ce serait insulter la beauté et la classe à l'italienne non ? Oubliant la politesse qui se devait de d'abord faire la bise et ensuite raconter sa vie,la jeune étudiante se rattrapa du moins essaya aussi bien qu'elle le pu en déposant deux bisous sur chacune de ses joues,deux pas plus après on verra. Sentant le regard de son interlocuteur posé sur elle,la brunette se justifia à sa manière -et qui n'était jamais la meilleure- : « Faut bien se dire bonjour et les bisous ça fait officiel ! »
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.new-york-city-life.com/forum.htm
    avatar


    ▌Né(e) à : Naples.
    ▌Emploi : Serveur à mi-temps&étudiant.
    ▌Love story : Coeur à prendre.


    MessageSujet: Re: « juste un peu de plaisir » SIENNA   Mer 28 Oct - 10:31

      Elle était là, devant lui; belle, fraiche et joyeuse malgré sa journée qui - même sans le savoir - avait du être épuisante. C'est pareil pour lui de toute façon, pareil pour beaucoup de monde. Puis, n'importe qui peut se douter que bosser dans une boutique de luxe impliquait une certaine patience, un certain sourire - souvent focu -; et écouter des clients pourris gâtés se plaindre que la couleur ne correspond pas à leur teint ou que le jean ne leur moule pas assez leur derrière rembourré - et parfois refait. Sienna avait du courage, beaucoup de courage; surtout de l'envie, de la motivation : c'est ça qui fait tout. Chacun sa place, chacun son caractère.

      Le visage de la belle paraissait décontracté et à vrai dire sa présence apaisait Silvio aussi. Il lui avait demander - naturellement - des nouvelles. Si elle allait bien, il serait heureux et si elle allait mal, Silvio l'aurait arrêté de suite pour l'entrainer sur le banc à leur droite qu'ils venaient de dépasser en marchant - lentement mais surement. Mais sur un air de rigolade, elle lui avoua que maintenant, tout allait mieux. Elle ne changerait jamais, et il l'aimait comme ça après tout; toujours en train de plaisanter, de taquiner, t'embêter.. Et c'est bien mieux qu'une personne qui ressemblait à une statue de pierre : droite, silencieuse et ennuyante. Elle lui confirma par la suite qu'elle venait de finir le boulot, et tout comme lui, elle en était bien contente! Décidément, beaucoup de points les rassemblent. Silivo aimait ça, et il voulait en découvrir encore et encore. Elle lui renvoya la question; le restau avait besoin de lui? eh bien alors ce n'était pas réciproque - ceci dit si l'on parle économiquement, cette affirmation est à revoir.

        « Eh bien on est deux à être épuisé! Je viens de finir ma journée aussi, mon sympathique patron... » Il se racla la gorge, un air joyeux, les patrons sont loin d'être sympathique « ...m'a donné ma soirée en congé; donc les gens mangeront sans moi, je sais que c'est dur de survivre sans ma présence mais bon... faut bien que je vive aussi! » dit-il tout en rigolant, avec un brin de prétention; ce qui n'était pas son genre mais à l'occasion, autant s'en amuser.


      Maintenant qu'il avait croisé la jeune Sienna, l'idée de passé cette soirée de libre avec elle lui traversa l'esprit. Effectivement, il aimerait tellement; mais en tant qu'être compréhensif, il se doutait qu'elle aimerait un peu de repos - même s'il la connaissait un peu accro aux soirées, tout comme lui - ou du moins qu'elle aimerait souffler un peu, seule. Mais Silvio préférait être optimiste, elle pourrait tout aussi bien accepter! Cependant, ils venaient juste de débuter leur conversation - qui sera, bien sur, bien intéressante - et il préférait parler un peu plus, discuter ; ils avaient du temps devant eux après tout.
      Il voulu alors ouvrir la bouche, lui faire un compliment peut-être ou rigoler encore une fois; mais Sienna s'arrêta et s'approcha de lui pour lui déposer deux baisers - si doux - sur ses joues. Mais oui, où était passé la coutume? Elle lui fait même remarquer en rigolant. Il voulu se rattraper : « Oh mais oui, quel con! »; il lui attrapa doucement le poignée afin de lui rendre ses baisers - il aurait aimer en donner plus que deux mais il faut savoir parfois ne pas être trop "direct -. Il déposa alors ses lèvres sur une joue, puis l'autre touchant du bout de sa peau fine la douceur de ses joues, et son odeur qu'il pourrait retrouver parmi milles. Il se remit ensuite sur le coté, pour continuer leur chemin, à deux.

        « Moi aussi je fais dans l'officiel.. » lui dit-il, un clin d'oeil à moitié caché à propos du bonjour. « Tu étais partie pour rentrer chez toi à pied ? Dans tous les cas, tu n'as pas le choix je t'accompagne! »
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    avatar


    ▌Né(e) à : Rome.
    ▌Emploi : Vendeuse dans une boutique de maroquinerie de luxe
    ▌Love story : Compliquée.


    MessageSujet: Re: « juste un peu de plaisir » SIENNA   Mer 28 Oct - 11:42

      « Y a pas moyen que ton patron en touche un mot à la mienne ? Sais pas on les fait se rencontrer et il sort tout innocemment Sienna travaille beaucoup en ce moment ; vous penserez pas qu'elle aurait besoin de jours de congés ? Et là je serai aux ANGES Silvio ! »

      Pour accentuer le trait au maximum et arriver à ce qu'il ait pitié d'elle mais pas pitié dans le sens la personne me chagrine et je fais ma moue compréhensive. Mais plutôt dans le sens,tu m'aimes tellement que tu te sens obligée de m'aider et que tu ne pourrais pas vivre en me voyant ainsi,non pas que Sienna portait une grosse estime de soi-même -même si c'était le cas- mais face à Silvio ces petites manies cataloguées de chiantes chez certains, s'estompaient en vraiment y faire attention une fois qu'il posait son regard sur elle. Parfois on cherche à plaire sans réelle intention,on fait attention à ce qu'on dit et une chose qui passait pour un TIC dont on ne pouvait plus se passer ne se voyait ou ne se remarquait pas. Et bien toute l'attitude de petite fille gâtée n'avait plus sa place une fois qu'ils se rencontraient,Silvio pouvait être content car il était un des rares seuls à connaître et côtoyer la vraie Sienna et pas celle qui demandait à se faire surnommer S. ou Chloé,parce que Sienna ça lui plaisait pas et qu'elle cherchait juste à se faire remarquer encore une fois et à faire tourner Rome autour d'elle. Avec Silvio ça ne marchait pas ou ça ne voulait pas marcher tout simplement,parce qu'il était le seul mec vrai qu'elle connaissait et qu'elle se voyait pas lui mentir à sa petite prétention qu'elle ne put s'empêcher de remarquer et donc de souligner elle tendit la perche qu'il lui tendit sans bien le vouloir :

      « C'est même archi-compliqué ; la preuve jusqu'à maintenant je ne savais pas si j'allais tenir toute la journée... Heureusement que je t'ai vu ! »


      Timidement elle tira la langue et haussa les épaules,ce n'était pas de sa faute il s'était limite vendu tout seul en se mettant à se vanter de la sorte,ça aurait débile de pas répliquer et puis de toutes les façons il y était habitué alors une fois de plus ou une fois de moins ça changerait pas grand chose,mit à part la tête qu'il lui ferait si il serait vexé ou pas.
      Sa soirée se terminerait bien,bien mieux que sa journée n'avait commencé. Si la jeune femme pouvait le voir tous les matins elle serait prête à jurer que ces journées n'en seraient que meilleures,parce qu'il l'écoutait et l'avait toujours fait et qu'ensuite avec lui elle éclaterait de rire à un moment donné,si ce n'était pas durant toute la conversation. En y pensant bien les quelques fois où ils s'étaient vus en dehors des soirées plus ou moins branchées de la ville étaient rares,ils aimaient pourtant se voir et se parler mais la plupart du temps quand Sienna voulait l'approcher en soirée il était visiblement occupé à parler auprès de la gente féminine non pas qu'elle le blâmait ou quoi mais elle ne s'imaginait pas taper la conversation comme si rien n'était entre lui et une des ses éventuelles conquêtes. Ce n'était pas son genre et elle n'aimerait pas qu'on lui fasse pareil quoique si c'était Silvio qui tapait la discute elle ne dirait pas non bien au contraire ; donc là elle ne profiterait. Quitte à pas dormir de la nuit pour lui parler elle le ferait elle l'avait pour une durée indéterminée alors pourquoi ne pas en profiter ? Et puis à marcher l'un à côté de l'autre,ils avaient l'air d'être un de ces couples très timides et tout récents pourtant ils n'étaient pas réservés l'un pour l'autre. Ils étaient plus du genre à s'extérioriser un maximum qu'à tout garder pour eux-mêmes.
      Rien qu'en s'insultant tout seul -chose que la jolie Spilenni ne comprenait jamais- il avait don de l'amuser alors lorsque ses lèvres se posèrent brièvement sur ses joues elle eut l'impression que celles-ci avaient brûlées ou qu'à force d'être rouge le soleil les avaient touchés d'un de ses rayons surpuissants. Manquait plus que ça se voie et il la prendrait pour une gamine ou pour une fille qui s'emballe pour un rien...

      « C'est impossible de circuler dans les environs en voiture,donc je chausse mes plus belles bottes et j'arpente les rues de notre jolie Rome.. »

      Laissant son regard se poser sur quelques boutiques qui jalonnaient le passage,elle laissa ensuite son regard se poser sur Silvio qui lui annonçait telle une victoire ou un gain très important ou bien un privilège ultime qu'il l'accompagnerait ; mais c'est qu'il est galant le Ambrogio. Il voulait une récompense obligé ! Un garçon ça a toujours un truc en tête en proposant un truc :

      « Je dois considérer ça comme un cadeau ? Ou tu t'es trouvé une voie dans la protection rapprochée ? » Prise d'un petit rire elle l'entraîna vers elle,laissant son bras agripper fermement le sien et en continuant :

      « Alors Monsieur Ambrogio ; une nouvelle conquête en vue ? Et me mens pas parce que je sais quand c'est le cas ! »
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.new-york-city-life.com/forum.htm
    avatar


    ▌Né(e) à : Naples.
    ▌Emploi : Serveur à mi-temps&étudiant.
    ▌Love story : Coeur à prendre.


    MessageSujet: Re: « juste un peu de plaisir » SIENNA   Jeu 29 Oct - 0:06

      Bien sur, et comme à son habitude Sienna alla dans son sens; elle jouait le jeu à la perfection, rentrer dans ses délires - même s'il arrive qu'ils n'aient pas les mêmes - et continuer de donner une tournure amusante et sympathique à la conversation. Un brin envieuse, elle lui avoua qu'elle aimerait aussi quelques jours de repos bien mérité mais que sa patronne n'avait point l'air décidé. C'est alors à ce moment que Silvio se demanda quelle mouche avait piqué son patron pour lui laisser sa soirée, c'est vrai : les patrons ne font pas toujours tout dans le sens du salarié. Bref, Silvio voulu dégager cette idée - un peu financière - de sa tête; pourquoi parler argent ou motivation du patron, c'est un sujet qui fâche.

        « Pour toi je veux bien essayer! » dit-il tout en rigolant « Mais je ne te garantie rien, la solidarité entre patrons tu sais des fois... » Il bougea la tête pour lui faire comprendre que ce n'est pas chose facile malgré l'effet de pitié quelle voulait donner, la bonne pitié.


      Puis, ayant rapidement remarquer que Silvio venait de se jeter des fleurs, elle décida de lui en donner encore plus; il décida de prendre ce geste comme une marque d'amitié. Il se souvient avoir des fois jouer le jeu de la prétention avec d'autres amies, et certaines ne s'étaient pas gênées pour lui faire remarquer qu'il était macho, comme tous les mecs, idiot... Bref, Sienna était vraiment la fille parfaite. Et à vrai dire, elle était totalement vraie avec lui, et c'était réciproque. Il prit cela comme une marque de confiance, et ça lui fit chaud au cœur; il ne s'imaginait même plus sans elle à ses cotés - que ce soit en tant qu'amis ou autre - sa présence était bénéfique. « Je suis ton sauveur Sienna Spilleni! » Et même s'il plaisantait, au fond, il aimerait que ce soit vrai..

      D'ailleurs il lui avait proposé de la ramener - non pas parce qu'il avait peur qu'elle se fasse attaqué - elle savait s'y prendre, mais pour être à ses cotés tout simplement. Quoi que, Silvio aurait aimé être la personne qui donnerait un coup de poing énorme dans la tronche d'un pervers idiot qui viendrait l'embêter, et il avait déjà vu ça. Sienna savait que - dans cette situation - elle n'avait qu'à appuyer sur le bouton de son téléphone pour que Silvio rapplique aussi rapidement que la lumière tel un super héros venu la protéger. Et, tout comme lui, elle avait décidé de rentrer à pied - disons que ça évite les galères et que ça fait toujours du bien de prendre l'air et d'admirer le paysage, ça change les idées. Et même s'il n'avait aucune idée en particulier derrière la tête en lui faisant cette proposition, c'est presque elle en lui demandant si c'était un cadeau, qu'une susceptible idée lui traversa la tête; mais non ce n'était pas ce genre de mec - enfin si, parfois - mais pas avec elle. Ils continuaient de marcher, le sourire aux lèvres, affichant leur bonheur - s'il existait bien - aux yeux de tous les passants. Et lorsqu'elle lui demanda s'il avait décidé de se lancer dans la garde rapproché, il rigola car elle avait presque lu dans ses pensées, avec son histoire de gamin et de super héros.

        « C'est un beau cadeau, non? Et le rôle du garde du corps me convient bien je trouve.. surtout à tes cotés! » Il rigolèrent ensemble, comme de bons amis, une lueur dans les yeux de Silvio apparut, il adorait ces moments. « Non rassure toi, je ne te suivrait pas partout, je reste un petit serveur - malheureusement... » dit-il sur un air dramatique.


      Mais pour jouer à fond le rôle de la protection rapproché, elle s'accrocha aux bras de Silvio : à son plus grand bonheur. Il la tenait fermement, comme si à tous moments elle pouvait s'envoler et il pourrait la perde dans les airs; puis il passerait sa vie à la chercher, à mener des enquêtes tel un inspecteur, à penser à elle puis en pleurant parfois de ce mauvais sort qui venait de s'abattre sur lui... Non. Il secoua la tête, et les paroles de Sienna lui résonnèrent dans les oreilles, pour lui sortir cette pensée idiote mais pourquoi réel dans son esprit. Une nouvelle conquête ? Si ça ne tenait qu'à lui, la fille en question serait déjà près de lui.

        « Alors si tu le sais, je n'ai pas besoin de te répondre - ah ah ! » Leur regard se croisérent rapidement. « Bon j'avoue tout.. Il y a effectivement une fille qui me plait, mais tu sais moi et mon petit coté timide, j'y vais doucement hein! » Silvio timide ? Blague. Cela faisait juste parti de son scénario.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé



    MessageSujet: Re: « juste un peu de plaisir » SIENNA   

    Revenir en haut Aller en bas
     

    « juste un peu de plaisir » SIENNA

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Dolce Vita :: « DOLCE VITA » :: Place d'Espagne, villa Borghese -
    navigation rapide
    -----------------------------
    contexte règlement bottin des avatars on recherche faq annonces

    Forum configuré pour firefox
    résolution d'écran 1280*800
    design & css © adelinha



    more


    Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Urbain, pays